Chine J+2 Dali

Dali

Et voila après une durée jamais égalée de transport, nous voila arrivés à destination : Dali (qui était notre objectif depuis qu’on a quitté Hanoi au Vietnam).

Dali

C’est une ville vraiment très plaisante et les montagnes et le lac qui l’entourent nous charment comme aucune ville du Vietnam ne l’avait fait.

Femmes

Et le plus agréable est de constater qu’il y a encore une grande part d’authenticité.

Eglise

Au détour d’une ruelle nous tombons face à une église catholique. Les photos sont interdites à l’intérieur mais on nous ouvre le cadenas pour visiter (et on nous indique discrètement où est l’urne pour les dons une fois qu’on a bien été impressionnés par l’intérieur très coloré, seuls les dragons tout autour des plafonds sortent du cadre catholique).

Cheval

Les montagnes nous attirent tellement que lorsqu’on nous propose de s’y balader à cheval nous acceptons immédiatement. C’était sans savoir que les chemins étaient très raides et remplis de rochets bien pointus. Mon cheval déteste se faire doubler et se met à cabrer et à galoper en poussant le cheval de Sébastien violemment si cela arrive… avec tout ça je suis toujours plus que motivé pour me mettre à l’équitation dès que possible.

Vue

Après une heure de cheval, la récompense est une vue sur Dali et son lac…

Jong

… ainsi qu’un temple à visiter, mais comme il n’a rien d’exceptionnel je préfère vous montrer comment les gardiens y occupaient leur temps en attendant les rares touristes.

Randonnée
Les chevaux ne peuvent pas monter plus haut, mais les mules que nous sommes tentent d’atteindre le sommet… nous avons marché 2h00 sur des chemins si raides que j’en glissais avec mes chaussures de ville, mais nous n’avons jamais atteint ce sommet 🙂 du coup nous n’avons plus de temps pour voir les chutes d’eau à proximité.

Zhoucheng

Et là, malgré notre fatigue (il a bien fallu en plus redescendre à cheval) nous allons visité un village voisin auquel Sébastien tient tant que je n’arrive pas à l’en décourager. Une fois sur place ce n’est qu’un village très mal entretenu, les murs sont presque tous en ruine et comble de tout J’Y PERD MON APPAREIL PHOTO !!!! et oui, toutes les photos de Chine viennent de l’appareil de Seb.

Police

Afin de tenter quelque chose pour mon appareil si précieux, nous passons 1 ou 2h au poste de police local, où personne ne parle anglais… grace à Google et à son moteur de traduction nous allons jusqu’au bout de notre affaire, mais jamais on ne retrouvera l’appareil 🙁 C’était quand même une expérience humaine incroyable, de pouvoir communiquer grâce à l’ordinateur des officiers de police et à Google Translator. Nous avons raté encore le dernier bus, alors les policiers arrêtent tout ce qu’ils peuvent sur la route pour trouver quelqu’un qui pourrait nous prendre, nous finissons dans un Taxi à leur grande peine car ça leur semble extrêmement cher : 50 yuan (5euros).

Repas

Ca n’est pas le repas qui m’a remonté le moral ce soir-là, d’autant que je découvre que j’ai aussi perdu mon livre tout neuf : Like the flowing River de Paulo Cuelho.

The Road Less TravelledLike the flowing river

Pour me consoler Sébastien m’a acheté The Road Less Travelled, un livre écrit par un psy qui veut donner les clés pour une vie plus heureuse à tout un chacun. J’écris ces lignes quelques jours plus tard, et je dois avouer que certains passages m’ont fait beaucoup de bien, surtout celui où j’ai l’impression qu’il parle de moi, et explique très clairement pourquoi je souffre anormalement plus qu’il ne le faudrait dans mon cas (Julien m’ayant quitté après 3 ans de vie commune). Le fait de rationaliser ma souffrance me permet enfin d’avoir la patience de la surmonter.

Bouddha

En même temps j’écoute un enregistrement audio d’un discours bouddhiste qu’une amie de Sébastien lui avait passé au Cambodge. Je me souviens alors que tout cela, c’est ce qui régissait ma vie avant que ne me perde dans les méandre de l’amour sacrificiel. Le bouddhisme m’a toujours étonné car il énonçait ce que j’avais moi-même obtenu au prix de très grands efforts de réflexion.

Demain nous partons pour un village que Sébastien tient absolument à visiter : Lijiang. J’espère que ce village me fera connaitre moins de malheur que le précédent.

One thought on “Chine J+2 Dali”

  1. Hehe Christian !! On t’avait bien dit que les cours d’équitation c’était chouette 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *