tendre souvenir

souvenir de mon rétro viseur qui n’est plus… j’ai fait un soleil assez spétaculaire sur le périphérique parisien, réussissant à ne toucher ni voiture ni moto alors qu’il y en avait partout… de paroles de témoins je devrais être cascadeur pour être sorti de ça sans trop de mal….

Moi j’ai surtout vécu ça comme un trombinoscope… la minute d’avant je me disais que j’étais vraiment pas raisonnable d’être aussi peu attentif, perdu dans mes pensées je n’arrivais pas à être concentré sur la route. puis

  • un feu stop sur la moto de devant (mince il est à l’arrêt !)
  • ma roue arrière se soulève à cause de la brutalité de freinage, que faire ? je relache ? non il est trop près, ça s’amplifie du coup et je passe par dessus
  • ma main va droit sur la moto en face lors du début de mon envol
  • je vois le ciel
  • je vois la voiture à coté
  • je suis sur le dos sur le périph et plein de personnes sympa s’occupent très bien de moi.
  • Après un auto diagnostic j’en conclu – contre l’avis général – que je peux me relever. “Je n’ai rien”.

Ma moto n’a pas grand chose, il y a surtout les rétro et la poignée arrière qui ont sauté. Les pompiers arrivent et on attend là très longtemps que la police arrive faire le constat et appelle la dépanneuse. Le constat est fait sur place, je suis d’autant plus gêné de bloquer une voie du périph si longtemps en période de pointe. Tiens c’est bizarre la police embarque le gars qui a freiné devant moi…

Par chance le pompier nommé Antony et moi avons une connaissance commune – Damien, mon voisin de Perpignan – alors on en parle beaucoup et j’arrive à l’hopital sans trop d’appréhension.

Je n’ai que des contusions, mal à la hanche et au dos, rien que mon ostéopathe magicien ne puisse arranger… je m’en tire encore très bien, je suis passé à travers.

Tiens en rentrant j’ai du courrier… une amande pour exces de vitesse : 96Km/h au lieu de 90…. 45 euros d’amande, 1 point de retiré sur le permis… p’tin je l’avais pas vu celui là… journée de winner encore une fois…

7 thoughts on “tendre souvenir”

  1. Toi tu as un bon ange gardien! LA prochaine fois essaye la trottinette ça sera moins dangereux :-p

  2. il faut surtout que je m’en tienne à ce que j’avais dit : la moto que pour les loisirs… là c’était un trajet contraint et du coup j’avais beau savoir que ça n’allait pas du tout j’ai persisté.
    J’étais incapable d’être concentré sur la route, c’était affreux.
    Dire que je ne bois pas d’alcool et que je ne prend jamais rien d’illicite… qu’est-ce que ça serait sinon 🙂

  3. Je me souviens du point de vue d’un ami motard : à moto, il faut toujours avoir peur. Pas trop peur, sinon on en reste paralysé devant le danger. Mais suffisament, sinon on perd le sens de la réalité et du danger. Celui qui n’a pas peur ne devrait pas faire de moto, pas plus que celui qui a trop peur.

    Tu as eu une sacré chance, Dardevil.

  4. Mais je t’ai écouté maman !! j’ai roulé très doucement et avec de grandes distances de sécurité… c’est pour ça que je n’ai que des courbatures malgré le coté spectaculaire de l’accident.
    McM… je te fais peur ? d’après Erick tu es prêt à être motard alors !

  5. Moi la moto ça ma suffit une fois pour comprendre à 18 ans, un vol plané de 8m avec quelques égratignures et des séquelles pertes auditives suite au traumatisme cranien bref tu me fais peur aussi.. Bisous cousin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *