aller à Perpignan en Moto, ou comment laisser le stress à Paris…

IMG_1891.JPG

Cet été j’ai décidé de d’aller à Perpignan en moto, il ne faut surtout pas me parler de l’autoroute que j’ai pris des dizaines de fois : cette fois je ne prendrais que des départementales ou des nationales c’est décidé ! Et comme c’est une ballade et pas un marathon je dormirai à chez ma tante au centre de la France pour l’aller en 2 jours et chez 2 couples d’amis différents pour le retour en 3 jours.
Agrandir le plan

Ca commence mal pour ma résolution principale (pas d’autoroute), la veille un soucis professionnel me fait coucher trop tard pour un départ matinal le 8 août. Puisque je pars à 11h30 je décide que je prendrais l’autoroute d’Orléans à Clermont Ferrand.

IMG_1527.JPG

Il semble que c’était un excellent choix car ces magnifiques routes m’ont vite fait oublier l’autoroute que je venais de quitter.

IMG_1531.JPG

Peu après avoir quitté l’autoroute, ma tante Patricia m’annonce un changement de programme, nous irons finalement dans dans une maison de campagne à Aubenas. La maison de son amie Véronique est perdue dans la nature. Ca commence fort, je ne regrette vraiment pas d’avoir divisé mon trajet en 2 jours.

J’arrive assez tard, vers 19h ou 19h30. Mais j’ai largement le temps de faire connaissance avec les animaux (les bébés hérissons et la tortue), avec le jardin où poussent tous les légumes de notre repas du soir…

IMG_1541.JPG

…et surtout avec mes futurs adversaires de Monopoly. On a ressorti l’ancienne version en Francs parce que la version en Kilo-Euros était trop perturpante… c’est pas grave les enfants ont continué de crier “j’ai gagné 50.000 euros” quand ils passaient la case départ… le Franc pour eux c’est un ancien héros dont on leur a vaguement parlé…

IMG_1552.JPG

Je vous passe le réveil qui a été un délice, dur d’imaginer que j’étais à Paris à bosser jusqu’à minuit lorsque je prend mon bol de lait entouré de collines verdoyantes.

IMG_1623.JPG

Sur la route pour aller chez ma tante nous croisons la ville d’Alba, elle possède un magnifique château-fort et surtout de très étendues ruines romaines. Nous ne pouvons pas visiter la totalité des ruines car le soleil tape trop fort (il pleuvait si fort à Paris la veille… est-ce un rêve ?).

IMG_1645.JPG

Finalement les villages du coin sont si sympathiques que nous prolongeons mon séjour de 24h…

IMG_1695.JPGIMG_1687.JPGIMG_1686.JPGIMG_1685.JPG

l’impression d’avoir été arraché à la réalité se confirme le soir quand nous sommes invités à diner par la voisine. Etant une ancienne restauratrice, l’appéritif est digne d’un grand traiteur parisien. Les grillades qui s’en suivent m’assureront de bien dormir pour la route de demain.

IMG_1723.JPG

Et voilà, je reprend la route en longeant l’autoroute du sud de Lyon. C’est donc la N7 qui va me ravire jusqu’à Remoulins à coté de Nîmes. Nîmes-Béziers par l’autoroute, puis je longe la côte jusqu’à Perpignan par la N9, oh mais non ! que dis-je ??? j’ai été arraché à la réalité vous disais-je ! la route se nomme D1009 !!! j’apprendrai plus tard que de nombreuses nationales ont été ainsi renommées pour ne plus être entretenues par les mêmes administrations… des histoires de gros sou encore…

IMG_1733.JPG

En tout cas, tout ce chemin initiatique pour arriver lavé du stress Parisien sera récompensé par l’accueil de ma famille si bien installée pour un paisible été au bord de la méditéranée…

Le programme était chargé, je devais même faire un tour en Espagne et m’initier au Wake Board, mais la randonnée que j’ai fait à place mérite bien l’article que j’écrirai demain 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *