Shanghai – J'aime pas

Shanghai : ville où la Chine investi des sommes inimaginables dans un pays occidental. Elle essai d’en faire la remplaçante de Manhattan. On peut y voir apparaitre une ligne de Metro par an (là où il faut 5ans pour une station en France). C’est aussi la ville où il y a en ce moment l’exposition universelle. Mais accrochez vous, les chinois visitent en masse et il faut faire la queue des heures pour la moindre visite. Le pavillon chinois est carrément accessible que par réservation d’avance, bien sûr plus de ticket disponibles avant des jours.

P1000333.JPG

Je commence mon voyage en Chine par Shanghai, où je rejoint Laurent qui après 2 ou 3 jours doit se joindre à mon périble de juillet. Malheureusement sa copine chinoise est quelque peu possessive et une semaine plus tard toujours rien n’a pu se faire avec son consentement. Elle fini même par quitter son stage en cours pour se joindre à nous… ce n’est qu’un exemple, mais tout au loin de mon séjour en Chine je crois constater que les femmes chinoises ont une sacrée poigne. Et que les hommes chinois s’en accommodent très bien en allant dans la rue entre eux.

P1000256.JPG

Elle reste très sympatique et d’agréable companie, mais tout de même, elle a réussi à changer tous nos plans.

Donc après une semaine à Shanghai je peux dire que je n’aime pas cette ville. Peut-être que c’est la première fois que je passe plus de 2 jours dans une grande ville lors d’un voyage, je n’ai jamais été fan du milieu citadin où les principaux passe-temps sont les bars et les centres commerciaux. Il faut donc prendre mon opinion en connaissance de cause.

Je rencontre des Européens qui l’adorent, et pour des raisons qui les feraient tout autant aimer les capitales européennes. A mes yeux, c’est une ville occidentale, tous les repères y sont :

  • métro moderne
  • centre commerciaux
  • confort moderne dans les habitats
  • types de métiers exercés
  • etc

finalement la seule différence réside dans le fait que tout est moins cher qu’en Occident et que les asiatiques ne parlent pas assez bien anglais pour nous empêcher d’emmerder le monde quand on l’a décidé. On se sent riche et puissant… le paradis des étudiants occidentaux qui ont les dents longues 🙂 surtout quand ils peuvent se payer une femme de ménage (10 yuans de l’heure, 1,13euros) se faire livrer un menu Mac Donald’s ou KFC pour 30 yuans…

Même le “vieux centre” qui possède des bâtiments très anciens a subit la restauration à la Chinoise, cela signifie que tout a l’air comme neuf :

P1000153.JPG

P1000177.JPG

Puis je n’y ai encore jamais vu une seule étoile, le ciel est toujours embrumé (pollué ?). Quand il y a le soleil, on peut le regarder en face, on voit son disque faiblard derrière les nuages. Pourtant il fait déjà si chaud et lourd…

P1000095.JPG

Il faut tout de même accorder à cette ville que les couleurs qui habillent toutes ses tours la nuit donnent vraiment une impression grandiose, mais rien à faire, c’est les restes de l’ancien Shanghai qui m’a vraiment marqué :

P1000229.JPG

Les personnes s’y lavent encore dans la rue, cela surprend au début de voir des hommes en slip dans en train de se laver à eau vive. Puis on se demande comment font les femmes… je n’en ai pas vu une seule s’y laver… ça doit encore être un exercice bien compliqué qu’elles s’imposent…

Je dois avouer que même si l’on trouve des chaines de restaurants vraiment pas cher (de bons plats à 10 yuans (1,13€) j’adore trouver ces petits commerces dans la rue où l’on peut acheter pour encore moins cher à peu près tout ce que l’on peut souhaiter manger, et malheureusement plus (je ne rentrerais pas dans le détail des choses dont j’aurais préférer ignorer la consommation, bon ok : des penis de volaille par exemple).

P1000234.JPG

Shanghai est vraiment immense, les couleurs la nuit la rende un peu irréelle, les métros très modernes nous rassurent et se joignent aux commerces pour nous donner régulièrement des bols d’air climatisé.

Heureusement j’ai rencontré un dessinateur de BD à Shanghai, il habite dans un quartier éloigné du métro et de la copie carbonne des villes occidentales. J’aime beaucoup cette zone. Je pense que si on m’obligeait à vivre à Shanghai je choisirais cette zone (proche du métro Football Stadium, si 10 min de marche peuvent être appelées “proche”). La encore on y trouve des commerces ouverts 24h/24 comme partout, mais les rues sont remplies de vélo et scooter électriques au lieu de voiture qui klaxon toutes les 2s pour rappeler qu’ici en Chine c’est la voiture qui passe et les autres s’écartent.

P1000350.JPG

Tout espoir de me civiliser n’est pas perdu, car 10 jours à Pekin (Beijing) m’ont vraiment fait aimer cette ville… à suivre dans le prochain billet.

6 thoughts on “Shanghai – J'aime pas”

  1. Il suffit que j’ecrive ces quelques lignes pour que shanghai se vexe et me dévoile son ciel bleu aujourd’hui…

  2. He bien, ça manque un peu de nouvelles ces derniers temps.
    J’espère que comme dit l’adage : “pas de nouvelles, bonne nouvelle”.

    Ici, première semaine de boulot achevée avec beaucoup de fatigue mais le boulot est sympa, l’ambiance aussi… Cool.

  3. tu t’étais mis à Hongkou ? je m’étais mis à 15 min de Jiangpu pour etre tranquille.
    J’ai adoré Shanghai… mais tu me diras que je sors d’Afrique 2 fois par an…
    Je pourrais même finir par aimer la France à ce rythme 😉

  4. rah mince je ratais tous les commentaires depuis quelques semaines, les emails arrivaient en spam. C’est réparé… je suis depuis 2 jours en Australie. Je vais raconter Pekin, les petites villes autours de Shanghai et Guilin/Yangshuo. J’ai vraiment passé un excellent moment (2mois) en chine. Difficile d’écrire et de vivre plein de choses en même temps 🙂

  5. @DM: j’ai partagé mon temps entre 2 endroits de Shanghai, l’un rempli de gratte ciel et l’autre plus authentique, même si c’était plus agréable ça restait une ville avec toutes les installations comme en europe, ce qui n’est pas du tout le cas de la grande majorité du Pays. En effet si tu viens d’Afrique ça a du te plaire de retrouver ce confort. Personnellement je n’ai pas fait 10.000km pour trouver la même chose qu’en France. Mais je n’ai jamais aimé les grandes villes, et niveau dimension on est servi avec Shanghai et Pekin !

  6. Hey mate ! Welcome in the country down under !!! 😀
    Tu verra comme c’est chouette.
    Je crois que si je devais m’installer à l’étranger, c’est l’australie que je choisirais !
    Jusqu’à maintenant c’est ce que j’ai préféré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *