Category Archives: travel

Shanghai – J'aime pas

Shanghai : ville où la Chine investi des sommes inimaginables dans un pays occidental. Elle essai d’en faire la remplaçante de Manhattan. On peut y voir apparaitre une ligne de Metro par an (là où il faut 5ans pour une station en France). C’est aussi la ville où il y a en ce moment l’exposition universelle. Mais accrochez vous, les chinois visitent en masse et il faut faire la queue des heures pour la moindre visite. Le pavillon chinois est carrément accessible que par réservation d’avance, bien sûr plus de ticket disponibles avant des jours.

P1000333.JPG

Je commence mon voyage en Chine par Shanghai, où je rejoint Laurent qui après 2 ou 3 jours doit se joindre à mon périble de juillet. Malheureusement sa copine chinoise est quelque peu possessive et une semaine plus tard toujours rien n’a pu se faire avec son consentement. Elle fini même par quitter son stage en cours pour se joindre à nous… ce n’est qu’un exemple, mais tout au loin de mon séjour en Chine je crois constater que les femmes chinoises ont une sacrée poigne. Et que les hommes chinois s’en accommodent très bien en allant dans la rue entre eux.

P1000256.JPG

Elle reste très sympatique et d’agréable companie, mais tout de même, elle a réussi à changer tous nos plans.

Donc après une semaine à Shanghai je peux dire que je n’aime pas cette ville. Peut-être que c’est la première fois que je passe plus de 2 jours dans une grande ville lors d’un voyage, je n’ai jamais été fan du milieu citadin où les principaux passe-temps sont les bars et les centres commerciaux. Il faut donc prendre mon opinion en connaissance de cause.

Je rencontre des Européens qui l’adorent, et pour des raisons qui les feraient tout autant aimer les capitales européennes. A mes yeux, c’est une ville occidentale, tous les repères y sont :

  • métro moderne
  • centre commerciaux
  • confort moderne dans les habitats
  • types de métiers exercés
  • etc

finalement la seule différence réside dans le fait que tout est moins cher qu’en Occident et que les asiatiques ne parlent pas assez bien anglais pour nous empêcher d’emmerder le monde quand on l’a décidé. On se sent riche et puissant… le paradis des étudiants occidentaux qui ont les dents longues 🙂 surtout quand ils peuvent se payer une femme de ménage (10 yuans de l’heure, 1,13euros) se faire livrer un menu Mac Donald’s ou KFC pour 30 yuans…

Même le “vieux centre” qui possède des bâtiments très anciens a subit la restauration à la Chinoise, cela signifie que tout a l’air comme neuf :

P1000153.JPG

P1000177.JPG

Puis je n’y ai encore jamais vu une seule étoile, le ciel est toujours embrumé (pollué ?). Quand il y a le soleil, on peut le regarder en face, on voit son disque faiblard derrière les nuages. Pourtant il fait déjà si chaud et lourd…

P1000095.JPG

Il faut tout de même accorder à cette ville que les couleurs qui habillent toutes ses tours la nuit donnent vraiment une impression grandiose, mais rien à faire, c’est les restes de l’ancien Shanghai qui m’a vraiment marqué :

P1000229.JPG

Les personnes s’y lavent encore dans la rue, cela surprend au début de voir des hommes en slip dans en train de se laver à eau vive. Puis on se demande comment font les femmes… je n’en ai pas vu une seule s’y laver… ça doit encore être un exercice bien compliqué qu’elles s’imposent…

Je dois avouer que même si l’on trouve des chaines de restaurants vraiment pas cher (de bons plats à 10 yuans (1,13€) j’adore trouver ces petits commerces dans la rue où l’on peut acheter pour encore moins cher à peu près tout ce que l’on peut souhaiter manger, et malheureusement plus (je ne rentrerais pas dans le détail des choses dont j’aurais préférer ignorer la consommation, bon ok : des penis de volaille par exemple).

P1000234.JPG

Shanghai est vraiment immense, les couleurs la nuit la rende un peu irréelle, les métros très modernes nous rassurent et se joignent aux commerces pour nous donner régulièrement des bols d’air climatisé.

Heureusement j’ai rencontré un dessinateur de BD à Shanghai, il habite dans un quartier éloigné du métro et de la copie carbonne des villes occidentales. J’aime beaucoup cette zone. Je pense que si on m’obligeait à vivre à Shanghai je choisirais cette zone (proche du métro Football Stadium, si 10 min de marche peuvent être appelées “proche”). La encore on y trouve des commerces ouverts 24h/24 comme partout, mais les rues sont remplies de vélo et scooter électriques au lieu de voiture qui klaxon toutes les 2s pour rappeler qu’ici en Chine c’est la voiture qui passe et les autres s’écartent.

P1000350.JPG

Tout espoir de me civiliser n’est pas perdu, car 10 jours à Pekin (Beijing) m’ont vraiment fait aimer cette ville… à suivre dans le prochain billet.

j'ai mon Snoy Eriosscn !

P1000314.JPG

Je suis si heureux de m’être trouvé un Sony Ericson acceptant 2 cartes SIM (donc 2 numéro de téléphone) pour… 2 euros !

Ah ben non, c’est un Snoy Eriosscn… il fonctionne aussi bien, il semble costaud et j’ai pu donner mon numéro à M’man !

Ici il existe un numéro, on le dit magique, les touristes peuvent l’appeler et ils répondent à tout dans toutes les langues… difficile de se sentir perdu quand on peut tout demander, dans toutes les langues au téléphone, souvenez-vous : 962288

Dans mon cas, j’ai demandé où acheter un abonnement 3G pour mon ordinateur, ils m’ont donné l’adresse et étaient prêts à m’appeler le Taxi. Seul soucis : le magasin allait fermer dans 5min, à moins qu’ils puissent fournir Super Man comme taxi c’était foutu… Pas si magique que ça.

Pour l’abonnement, ça m’en a couté 180 yuan (21euros) pour une carte de rechargement, et Laurent dit l’utiliser sans retenue pendant 1 mois, et envoyer même des SMS en France avec.

Pourquoi se priver ?

En parlant de se priver : quel plaisir de retrouver les petits commerces qui vous vendent d’excellents repas pour moins cher qu’un billet de métro Parisien !

P1000234.JPG

P1000239.JPG

P1000284.JPG

Il y a même l’animation assuré par un maitre des parapluies… à qui le Papa a donné de la bierre 🙂

Ca nous aura permis de nous remettre des nos émotions de l’après midi :

P1000209.JPG

P1000222.JPG

Nous avons fait un tour au marché des animaux. Il y avait de si beaux chatons, chiots, bébés rongeurs de toutes sortes (même protégées), et de moins beaux insectes, araignées, vers… Comme toujours dans ces marchés Asiatiques, nous sommes partagés entre émerveillement et effarement.

P1000305.JPG

Ici c’est une boule de thé, qui se déploie une fois dans l’eau chaude pour donner un beau verre orné d’une plante, le gout du thé y est très bon malgré le coté gadget.

débuts prometteurs photos

A l’arrivé à Shanghai, (enfin !) la douane m’informe que je ne peux pas passer, je ne ressemble pas assez à la photo de mon passeport 🙂 heureusement pour un plus gradé je suis bien la personne de la photo… il s’en est fallu de peu…


P1000088.JPG

L’aéroport de Shanghai est désert quand Laurent vient enfin me chercher à …. 2h30 du matin… ma carte bancaire bloquée et la 2e carte si bien cachée dans mon sac que je ne la trouvais pas… un chinois m’a permis d’appeler contre un billet d’un dollar américain que j’avais sur moi…

P1000092.JPG

Donc voici la vue du balcon de Laurent une fois que je lui ai gentillement rappelé que c’était le 2 juillet que j’arrivais et non pas le 3 🙂

P1000100.JPG


P1000102.JPG

Nous visitons les petits amas de vieilles habitations qui ne vont pas tarder à finir comme les autres… remplacées par des constructions d’immenses building, parfois détruits aussi tôt pour participer à l’augmentation artificielle du taux de croissance (oui oui, ils construisent et détruisent des immeubles juste pour gonfler les chiffres de la croissance ! sacrés chinois).

En tous les cas, l’hygiène semble vraiment déplorable dans ces lieux, ce n’est peut-être donc pas si mauvais.

P1000111.JPG

En rentrant chez Laurent il m’explique que dans la région le 3e étage n’existe pas, car cela porte malheur 🙂

Debuts prometteurs

Apres avoir oublié d’imprimer mon billet de train (vive l’ipad qui m’a permis de le prendre tout de meme) apres avoir bloqué ma master card en achetant un café a Dubai (heureusement que j’ai 2 carte en gaston lagaffe qui s’assume), apres que Laurent m’ait oublié à l’aeroport de shanghai… Me voila arrivé 🙂

décollage dans 3, 2, 1….

Aurevoir Tonton Christian

Voilà, demain je décolle pour Shanghai, début une vadrouille globe trotteresque.

J’espérais passer un peu de temps en famille mais les évènements étaient contre l’idée.

L’impressionnant malaise de ma mère – sous mes yeux médusés – m’aura confirmé, s’il était encore nécessaire, qu’on peut disparaitre du grand jeu de la vie en 30 secondes sans antécédent annonceurs.

Je compte bien partir en quête de la meilleure façon de jouer ce jeu.

Après 10 ans à Paris, je sais ce que je ne veux pas : metro/boulot/dodo, passer à côté des amis et de la famille à cause de tous les « on doit »… il est vrai que ma vie était remplie d’obligations sans vraiment savoir à qui profitait toute mon application à m’y soumettre.

Un voyage par an ne me suffisait plus, j’ai profité de la vente de mon appartement pour vendre, donner ou jeter tout ce qu’il contenait. Ma nouvelle maison devait contenir dans mon sac à dos.

Alors voilà, tout est parti de 4 invitations simultanées à rejoindre des amis vivant en Chine, Argentine, Australie et USA. Sans oublier les invitations permanentes chez mes amis d’autres pays. J’ai décidé de toutes les accepter. Le but n’étant pas un tour du monde pour collectionner les pays, mais plutôt de profiter de la liberté temporaire que je m’offre.

Donc cette vadrouille internationale durera entre 6 mois et une vie… voir au-delà. Le schéma générale est vague et libre, il est sujet aux différents petits jobs (informatiques ou autre).

Dans un premier temps je passe 1 mois en Chine, puis dans l’ordre j’ai tout de même une idée générale des premiers mois. Je me rendrai en Thailande, Australie, Nouvelle Zélande puis Argentine. En ajoutant par ci par là des étapes intermédiaires (je pense à Bali ou la Nouvelle Calédonie).

J’espère remonter l’Amérique latine le plus lentement possible pour savourer ses pays.

Je tiens à vous tous, et j’espère que cette liberté me permettra de passer du temps avec chacun d’entre vous sans avoir une pendule sonnant les secondes me restant avant mon retour aux « obligations » de la vie que je m’étais choisie.

A bientôt !

Chris, leaving soon…

I don’t understand why I should work so hard in Paris and wait some holidays to travel… Money seems to be spent as soon as you earn some, or maybe it’s Paris ? after so many visited countries, I’m sure life can be nicer than that. France is nice, french can sometime be nice too 😉 but it’s nothing compare to what I saw elsewhere. I just take a veeeery loooong time to check if I’m right on this point.

Bolivie Nov2009

I’ve just sold my appartment, and given my resignation. I’m selling everything, even my faithful motorbike.

On July the first, the newly-free Chris will take a fly to visit as much friends around the world as he can. I don’t plan to come back to France, neither did I plan to never come back. Everything is possible from now.

Starting with Laurent and Xiaoia in China, then Marco in Australia, Céline in Argentina, Nathalie & Yann in USA,  Hanne in Norway, Jukka in Finland, George in London, Jucy in Thailand…  and I’ll take time… won’t have to hurry. I won’t have an appointment or a boss waiting for me.

FREEDOM !! I hope to visit or to live parts of Life in a lot of places, meeting people and discovering landscapes, practicing sports here and there, learning languages…  This blog will soon have a lot of articles again

en route !

Bolivia coming soon…

bolivia

Il va bien falloir que je pense à raconter ici mon voyage en Bolivie, aller je m’engage sinon je reporterais sans fin !

C’est vraiment le pays le plus bluffant que j’aurais découvert.

rando

Et puis il faudra bien que je vous raconte comme j’ai moi même été sous le charme de ma propre région catalane quand je l’ai faite visiter à mes amis Parisiens. Grandir dans un endroit aussi sympa, ça n’a pas de prix

Recette pour un samedi ensolleillé

Ingrédiens:
– 1 samedi où le beau temps réapparait après des semaines
– 1 moto
– 1 cousine nouvellement maman dans l’eure et loir (30 min de paris)

Instructions :
perdez vous en essayant de trouver l’adresse !

Résultats garantis, c’est un magnifique département rempli de beaux paysages naturels et de belles demeures…

(envoyé depuis mon iphone en route pour une randonnée autour de Dourdan)