Category Archives: china

Chine J+0 TPV (train a petite vitesse)

Faites moi penser a envoyer une lettre au guide du routard… 10h de train ! s’arretant a toutes les petites gares. Nous sommes les seuls occidentaux du train et nous voyons passer de nombreuses personnes dont la tenu indique clairement qu’ils appartiennent a une des nombreuses minorites ethnique du nord Vietnam.

choc culture

il faut avouer qu’entre mon livre de Sciences Fictions et mon iPod je fais vraiment anachronique.

Voisins

Heureusement nous avons des voisins tres sympathiques. Je pense avoir enfin egale ma mere dans l’art de pouvoir discuter avec tout le monde… c’est ma premiere discution avec des personnes ne comprennant aucun mot des langues que je connais. Et pourtant on a parle de tonnes de choses !

Truc 1

Malheureusement pour mon regime, la femme est tres gourmande et prend tout ce qui est grignotable, et son mari nous propose de gouter a tout. La je crois que c’etait une canne a sucre, a verifier 🙂

truc2

La j’en ai pas la moindre idee mais il insiste sur le fait qu’il faut nettoyer ce fruit sur son pantalon avant de le manger… je pris tres fort de ne pas avoir mal au ventre dans un train aussi vetuste !

 repas

Il va meme jusqu’a m’acheter un dejeuner sans me prevenir… gentils decidement ces voisins (et mince j’ai ete reperer les toilettes, faut vraiment pas que je tombe malade dans ce train !!!)

Seb fume

Tant qu’on y est… pourquoi se limiter a la nouriture ? il nous fait gouter autre chose… enfin moi je n’y touche pas, et surtout pas apres avoir vu les yeux de seb sortir de leurs orbites…

Voisin 2

C’est la que ma chance tourne… un mec qui croit parler anglais me choisi comme victime… bizarrement il prend toutes mes affaires pour les regarder comme si nous etions amis d’enfance, allume mon appareil photo pour toutes les regarder et le pire que tout ne me laisse pas 1cm de libre sur la banquette… j’ai beau me contortionner il arrive toujours a me coller, je mets mon ipod a fond dans les oreilles pour qu’il arrete de croire parler anglais, il me le prend pour ecouter ce que j’aime et sort son lecteur mp3 pour me le faire ecouter de force… le calvaire sans fin !!! encore 6 ou 7h a cote de cette furie…

Une fois que nous quittons le train il m’informe qu’il est celibataire, mais il n’a pas compris que tout mes efforts de ces dernieres heures n’etaient que pour rester loin de lui ??? horreur je m’entend l’informer que je prefere les femmes !!! je ne me souviens pas avoir une seule fois cache mon homosexualite, mais je ferais n’importe quoi pour arreter ce calvaire…

Frontiere

Apres 30 petites minutes de marche a chasser (gentillement puis en m’enervant) les nombreux “taxis” voulant a tout prix nous amener ailleurs, nous passons la frontiere.

Jeu Chine 

5h de retard sur les indications du guide du routard, nous avons rate toutes correspondances par train ou bus. Nous nous decouvrons dans une ville ou tout est ecrit en chinois et ou pas une seule personne ne parle l’anglais… Nous commencons a regretter les facilites des pays touristiques car nous ne parvenons meme pas a obtenir la monnaie locale ou une information sur les bus. Finalement nous trouvons un hotel et a grand renfort de geste nous parvenons a obtenir l’aide de l’employe qui nous amene a un distributeur de billets bien cache. Tout compte fait, ils sont sympas ces chinois.

Une heure a errer dans les rues me font enormement apprecier cette ville. Je sens que je vais adorer la Chine. Les commerces sont tres interessants et ouverts tard, les gens nous traitent comme n’importe qui au lieu de voir de riches touristes, plus de solicitations, plus de marchandage… Deja 2 ou 3 chinois ont rigole de blagues qu’on faisait entre Seb et moi sans imaginer que quelqu’un faisait attention.

Enfin, une ombre au tableau, on entend sans cesse les chinois se racler bruyament la gorge pour mieux cracher.

Aller demain journee entiere de bus pour aller a Kumning puis Dali… chic chic chic dire qu’on aurait fait ca de nuit si le guide du routard etait un peu moins approximatif… c’est toujours mieux que le Lonely Planet qu’on m’a confisque a la doane chinoise parce que la carte de chine n’etait pas correcte (Taiwan etait indique comme non chinoise)… ils ne fouillent les sacs qu’a la recherche de ce livre…

Chine J+1 BPV (Bus Ă  petite vitesse)

Route

Et nous voila en route Ă  nouveau. Comme nous avons ratĂ© le dernier bus hier, c’est de jour que nous allons traverser la distance sĂ©parant Hekou de Dali. La route est trĂšs mauvaise (on patauge le plus souvent dans la boue) et il nous est mĂȘme arrivĂ© d’attendre trĂšs longtemps que la voie soit libre.

pause1 Pause2

Ces pauses forcĂ©es ravissent SĂ©bastien, qui s’empresse de descendre chercher des minoritĂ©s Ă  photographier.

repas

Toujours lors d’une pause, une vendeuse monte dans le bus, je demande des bananes et lui tend le plus petit billet que j’ai : 10 yuans (1 euros). Elle me donne le rĂ©gime entier de banane, me rend 5 yuans et part avant que j’ai pu lui dire que je n’en voulais pas tant ! Je sens que je vais aimer ce pays si les fruits sont si bon marchĂ©… en attendant, ces bananes ont Ă©tĂ© notre repas de la journĂ©e donc elles sont bien tombĂ©es.

Vue

Sur la route la vue est vraiment intĂ©ressante, et nous sentons bien que si nous sommes parmi les rares touristes occidentaux Ă  accepter 24h de train/bus pour ce dĂ©placement, nous sommes aussi parmi les rares Ă  voir ces beaux paysages. (bon ok lĂ  j’essayais surtout de me convaincre que je n’avais pas eu tord de ne pas prendre l’avion entre Hanoi et Kunming).

Roches

Il faut quand mĂȘme avouer qu’on a vu ainsi la ForĂȘt de pierres nommĂ©e Shilin. C’est une des merveilles du patrimoine naturel du Yunnan. Elle consiste en un ensemble de pitons rocheux karstiques, aux formes dĂ©coupĂ©es, en calcaire gris.

On enchaine avec ces horribles bus couchettes lors du changement Ă  Kunming, mais cette fois je dors comme un bĂ©bĂ©, d’ailleurs le chauffeur nous a laissĂ© dormir Ă  l’arrivĂ© car au reveil tous les passagers Ă©taient sortis sauf nous 🙂

Chine J+2 Dali

Dali

Et voila aprĂšs une durĂ©e jamais Ă©galĂ©e de transport, nous voila arrivĂ©s Ă  destination : Dali (qui Ă©tait notre objectif depuis qu’on a quittĂ© Hanoi au Vietnam).

Dali

C’est une ville vraiment trĂšs plaisante et les montagnes et le lac qui l’entourent nous charment comme aucune ville du Vietnam ne l’avait fait.

Femmes

Et le plus agrĂ©able est de constater qu’il y a encore une grande part d’authenticitĂ©.

Eglise

Au dĂ©tour d’une ruelle nous tombons face Ă  une Ă©glise catholique. Les photos sont interdites Ă  l’intĂ©rieur mais on nous ouvre le cadenas pour visiter (et on nous indique discrĂštement oĂč est l’urne pour les dons une fois qu’on a bien Ă©tĂ© impressionnĂ©s par l’intĂ©rieur trĂšs colorĂ©, seuls les dragons tout autour des plafonds sortent du cadre catholique).

Cheval

Les montagnes nous attirent tellement que lorsqu’on nous propose de s’y balader Ă  cheval nous acceptons immĂ©diatement. C’Ă©tait sans savoir que les chemins Ă©taient trĂšs raides et remplis de rochets bien pointus. Mon cheval dĂ©teste se faire doubler et se met Ă  cabrer et Ă  galoper en poussant le cheval de SĂ©bastien violemment si cela arrive… avec tout ça je suis toujours plus que motivĂ© pour me mettre Ă  l’Ă©quitation dĂšs que possible.

Vue

AprĂšs une heure de cheval, la rĂ©compense est une vue sur Dali et son lac…

Jong

… ainsi qu’un temple Ă  visiter, mais comme il n’a rien d’exceptionnel je prĂ©fĂšre vous montrer comment les gardiens y occupaient leur temps en attendant les rares touristes.

Randonnée
Les chevaux ne peuvent pas monter plus haut, mais les mules que nous sommes tentent d’atteindre le sommet… nous avons marchĂ© 2h00 sur des chemins si raides que j’en glissais avec mes chaussures de ville, mais nous n’avons jamais atteint ce sommet 🙂 du coup nous n’avons plus de temps pour voir les chutes d’eau Ă  proximitĂ©.

Zhoucheng

Et lĂ , malgrĂ© notre fatigue (il a bien fallu en plus redescendre Ă  cheval) nous allons visitĂ© un village voisin auquel SĂ©bastien tient tant que je n’arrive pas Ă  l’en dĂ©courager. Une fois sur place ce n’est qu’un village trĂšs mal entretenu, les murs sont presque tous en ruine et comble de tout J’Y PERD MON APPAREIL PHOTO !!!! et oui, toutes les photos de Chine viennent de l’appareil de Seb.

Police

Afin de tenter quelque chose pour mon appareil si prĂ©cieux, nous passons 1 ou 2h au poste de police local, oĂč personne ne parle anglais… grace Ă  Google et Ă  son moteur de traduction nous allons jusqu’au bout de notre affaire, mais jamais on ne retrouvera l’appareil 🙁 C’Ă©tait quand mĂȘme une expĂ©rience humaine incroyable, de pouvoir communiquer grĂące Ă  l’ordinateur des officiers de police et Ă  Google Translator. Nous avons ratĂ© encore le dernier bus, alors les policiers arrĂȘtent tout ce qu’ils peuvent sur la route pour trouver quelqu’un qui pourrait nous prendre, nous finissons dans un Taxi Ă  leur grande peine car ça leur semble extrĂȘmement cher : 50 yuan (5euros).

Repas

Ca n’est pas le repas qui m’a remontĂ© le moral ce soir-lĂ , d’autant que je dĂ©couvre que j’ai aussi perdu mon livre tout neuf : Like the flowing River de Paulo Cuelho.

The Road Less TravelledLike the flowing river

Pour me consoler SĂ©bastien m’a achetĂ© The Road Less Travelled, un livre Ă©crit par un psy qui veut donner les clĂ©s pour une vie plus heureuse Ă  tout un chacun. J’Ă©cris ces lignes quelques jours plus tard, et je dois avouer que certains passages m’ont fait beaucoup de bien, surtout celui oĂč j’ai l’impression qu’il parle de moi, et explique trĂšs clairement pourquoi je souffre anormalement plus qu’il ne le faudrait dans mon cas (Julien m’ayant quittĂ© aprĂšs 3 ans de vie commune). Le fait de rationaliser ma souffrance me permet enfin d’avoir la patience de la surmonter.

Bouddha

En mĂȘme temps j’Ă©coute un enregistrement audio d’un discours bouddhiste qu’une amie de SĂ©bastien lui avait passĂ© au Cambodge. Je me souviens alors que tout cela, c’est ce qui rĂ©gissait ma vie avant que ne me perde dans les mĂ©andre de l’amour sacrificiel. Le bouddhisme m’a toujours Ă©tonnĂ© car il Ă©nonçait ce que j’avais moi-mĂȘme obtenu au prix de trĂšs grands efforts de rĂ©flexion.

Demain nous partons pour un village que SĂ©bastien tient absolument Ă  visiter : Lijiang. J’espĂšre que ce village me fera connaitre moins de malheur que le prĂ©cĂ©dent.

Chine J+3 Lijiang – Disney Land Chinois

Police

AprĂšs un long dĂ©tour par le poste de police de la ville de Dali, oĂč je devais rĂ©cupĂ©rer un justificatif pour la perte de mon appareil photo nous devions partir pour Lijang… mais le poste de police ressemble en tout point Ă  un poste de police EuropĂ©en au dĂ©tail prĂȘt que tout le monde semble y vivre sa vie, entre et sort et que mon cas semble la moindre des urgence comparĂ© Ă  leurs discutions. Je fini par rappeler qu’on a un bus Ă  prendre et enfin on me dĂ©livre le justificatif. La police Chinoise n’est finalement pas si impressionnante.

Lijiang

Donc nous voila Ă  Lijiang aprĂšs 2 ou 3h de bus, en effet les bĂątiments sont impressionnants, tout a Ă©tĂ© rĂ©parĂ© aprĂšs un grand tremblement de terre rĂ©cent. Ca se sent car tout est trop parfait, les maisons sont vraiment toutes de style ancien tout en ne prĂ©sentant pas le moindre signe de vieillissement. Les plafonds en bois sculptĂ©s restent tout de mĂȘme impressionnant de dĂ©tails.

Lijiang

Les rues sont remplies Ă  craquer de touristes Chinois, on ne peut mĂȘme plus bouger. Il faut donc se rabattre sur les rues secondaires pour pouvoir profiter de l’environnement. SĂ©bastien est conquis, moi je suis pressĂ© de repartir face Ă  une telle pression touristique.

Parc

Et miraculeusement nous tombons sur un parc plutÎt épargné par les touristes chinois.

Parc

Nous y trainons un maximum car l’ambiance y est magique.

On peut mĂȘme y voir des femmes danser sous la direction d’un professeur, peut ĂȘtre est-ce des femmes habitant le coin, peut-ĂȘtre est-ce des touristes, mais en tout cas cela renforce l’ambiance du site.Temple

DĂ©cidĂ©ment j’y ai beaucoup trainĂ© dans ce parc 🙂 Il faut avouer que j’ai peur de ressortir car nous sommes entrĂ©s sans payer la somme exorbitante demandĂ©e 🙂 15 yuans pour l’entrĂ©e, mais toute premiĂšre visite nous oblige Ă  payer 80 yuans (8 euros) pour le district. Les gardiens n’Ă©taient pas lĂ …

Massage

Nous sommes vraiment creuvĂ©s avant mĂȘme 19h, je pourrais m’endormir immĂ©diatement, alors nous nous laissons tenter par un massage traditionnel chinois, le bonus c’est le Hamam avant et le sauna. Sachant que je n’y avais jamais mis les pieds avant 🙂 un beau jeune Chinois nous accompagne partout car il voit qu’on ne sait pas comment il faut faire… il nous indique d’enlever tous les vĂȘtements (oui Seb, tous !) de nous laver Ă  la douche puis de se coucher sur une table oĂč il nous passe un gant qui dĂ©cape lĂ©gĂšrement partout, partout… mmm que c’Ă©tait bon. En suite on traine dans le bassin d’eau chaude puis direction le sauna. Jusque lĂ  j’ai adorĂ©. Le soucis c’est que j’ai demandĂ© un homme comme masseur. Alors que Seb aura connu un superbe massage, moi j’ai connu une salle de torture, pas le moindre muscle n’a Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©. [PS: j’oubliais de prĂ©ciser que le masseur s’est Ă©clipser Ă  un moment pour laisser une trĂšs belle femme entrer et proposer des services “supplĂ©mentaires”, elle insistait tellement que j’ai fini par prendre ça pour un compliment et j’ai Ă©tĂ© navrĂ© de lui apprendre que je prĂ©fĂ©rais les hommes 🙂 enfin quand mon masseur est revenu pour une fois je me suis dit qu’une femme m’aurait moins fait mal)

Bonheur

Avant de me coucher je me laisse quand mĂȘme passer les mains dans ces bouts de bois qui ont Ă©tĂ© attachĂ©s en l’air avec des souhaits dessus. Un p’tit peu de bonheur pour moi aussi c’est pas tant demander…

Demain vient le jour que j’attendais tant : de dĂ©but des 2 journĂ©es de randonnĂ©es dans les gorges du saut du tigre. Finalement le massage nous a enlevĂ© tout besoin de sommeil et nous passons une nuit quasiment blanche, impossible de fermer les yeux… je m’inquiĂšte pour notre journĂ©e de marche en montagne le lendemain.

Chine J+4 Gorges du Saut du Tigre Ă  Pied

Randonnée

Au total c’est 5h que nous marcherons aujourd’hui, pour arriver Ă  une auberge qui semble ĂȘtre Ă  mi chemin. Ainsi il nous restera encore 5h de marche au moins pour le lendemain. C’est une anglaise qui vit sur place depuis 11 ans qui nous donnent toutes les indications nĂ©cessaires. Elle attend les touristes Ă©tranger au bus pour leur donner une carte (et ainsi luter contre les textes peints un peu partout dans la montagne pour donner les indications) et leur vendre ce qu’il pourrait leur manquer.

Animaux

Pour ce premier jour nous croiseront beaucoup de fermes, avec tous les animaux habituels (cochons, chevaux, oies, poules, Yak et mĂȘme un singe une fois).

Randonnée

Nous croisons aussi beaucoup de dames ĂągĂ©es qui portent du bois. A cotĂ© d’elles, c’est vexant d’ĂȘtre aussi essoufflĂ© par l’altitude (les sommets autour de nous dĂ©passent les 5000m et nous nous situons entre 3000 et 4000m je pense), et il faut avouer que le chemin est encore bien raide.

Randonnée

Plus nous montons, plus je m’abandonne aux paysages, je sĂšmes les soucis qui me prenaient tant la tĂȘte.

Randonnée

LĂ  c’Ă©tait une photo juste pour servir d’excuse Ă  Seb, il avait besoin de faire une pause 🙂 il faut avouer qu’entre l’altitude et la raideur de la montĂ©e nous sommes surpris par la difficultĂ©.

Randonnée

Une derniĂšre photo pour montrer le cadre de notre marche.

Auberge

Finalement nous arrivons Ă  l’auberge juste quand la pluie commence Ă  tomber. Il est tĂŽt : 17h mais nous prĂ©fĂ©rons arrĂȘter au cas oĂč la pluie deviendrait plus forte. Nous nous retrouvons donc loin de tout, notre chambre n’a pas de chauffage alors que la tempĂ©rature semble trĂšs proche de zĂ©ro, Ă  ces altitudes ici ils ne chauffent que la salle de vie commune oĂč tout le monde se retrouve pour manger et discuter. Un magnifique chaudron assure le chauffage, SĂ©bastien fidĂšle Ă  lui mĂȘme le renverse… et tente de le rattraper avant que je ne le bouscule… je me vois mal avec un compagnon de route aux mains brulĂ©es…

Donc je disais, les chambres ne sont pas chauffĂ©es, pire les salles de bain ont une fenĂȘtre ouverte sur l’extĂ©rieur. La douche est un supplice Ă  cette tempĂ©rature (mais d’oĂč sortent ils l’eau ? pour l’Ă©lectricitĂ© on a vu des cables sur la route). Nous fonçons dĂšs la sortie de la douche dans nos lits qui sont la seule chose chauffĂ© ici. Nous avons des matelas chauffants. Donc seule activitĂ© possible : regarder des opĂ©ras chinois sur la tĂ©tĂ© par satellite 🙂 et j’ai bien regardĂ© une bonne heure.

Bizarrement le massage chinois de la veille – qui m’a empĂȘchĂ© de dormir – ne m’a pas Ă©puisĂ© Ă©tant donnĂ© que j’ai effectuĂ© cette marche sans soucis. Malheureusement je dormirais Ă  peine encore cette nuit alors que nous n’avons pas mis de rĂ©veil. Ces massages ont-ils des vertus si incroyables que je peux faire 2 jours de randonnĂ©e sans dormir ? en plus je tombais de fatigue au dĂ©part, c’est pour cela que j’avais demandĂ© un message. On verra demain…

Chine J+5 Gorges II ça descent enfin !

ChĂšvre

Et voila, comme j’ai encore trĂšs peu dormi, nous partons assez tĂŽt pour croiser les chĂšvres et puis il fait si froid en dehors de nos lits qu’il faut marcher le plus vite possible 🙂 les lits chauffants c’est peut ĂȘtre une bonne idĂ©e, mais les piĂšces chauffĂ©es Ă  l’europĂ©enne ça en est une bien meilleure encore. Bizarre je ne suis mĂȘme pas fatiguĂ©, ces masseurs Chinois ont peut ĂȘtre un secret pour me faire disparaitre la fatigue aussi longtemps…

Sommets

Le décors coupe toujours autant le souffle surtout dans la fraicheur du matin.

Chutes

Le chemin ne veut pas ĂȘtre en reste face au paysage et nous offre donc de belles surprises.

Chutes & Chris

Bon lĂ  on le voit pas, mais en rĂ©alitĂ© c’Ă©tait une mauvaise idĂ©e, j’ai passĂ© l’heure suivante avec le pantalon tout mouillĂ© et le tshirt aussi dans le dos 🙂

Temple

Je me disais aussi que c’Ă©tait bizarre qu’on ai pas visitĂ© de temple depuis ci longtemps. A vrai dire on dĂ©couvre ici notre premier temple TibĂ©tain. Les banderoles colorĂ©es avec l’Ă©criture tibĂ©taine en sont les preuves.

Chinois

Nous avons fait la quasi totalitĂ© de la marche de ce matin en compagnie de nos 3 nouveaux amis Chinois. Nous retrouvons la route, c’est lĂ  que nos chemins se sĂ©parent, car nous avons dĂ©cidĂ© de descendre jusqu’au torrent, de le longer, puis de remonter Ă  la route plus loin. On nous annonce 4h de marche, mais jusqu’Ă  maintenant nous avons vu que nous marchons plus vite que leurs statistiques 🙂 ça sera donc 3h grand max, si ce n’est pas 2h.

Gorges

Nous nous rapprochons…

Pieds

Ahh nous y voila aprĂšs une heure de descente trĂšs abrupte qu’une famille locale a taillĂ© dans la pierre, elle nous le rappelle par des panneaux toutes les 10min indiquant qu’il faudra payer parce que ça n’a pas Ă©tĂ© fait par le gouvernement. Certains passages nĂ©cessitaient de bien s’agripper Ă  une chaine pour ĂȘtre franchis.

Vous pouvez voir une vidéo de cette endroit par ici : http://offroad.gonzofamily.com/wp-content/uploads/china/j6/IMGP2044.AVI

Vertige

De mĂȘme que j’ai appris que Seb ne savait pas nager une fois qu’on Ă©tait dans l’eau pour voir les coraux, lĂ  j’apprends qu’il a le vertige…

Vertige

Et il faut avouer qu’il y a de quoi l’avoir ici 🙂 mais comment a t il pu visiter la quasi totalitĂ© des lieux touristiques connus ? il a dĂ» surmonter ses peurs bien souvent. Il a mĂȘme vu la grande barriĂšre de corail et les citĂ©s Incas !

Bananes

je n’avais encore jamais vu les fleurs d’un bananier… ne vous moquez pas de moi si je me trompe.

Belges Wallon

ArrivĂ©s Ă  la route nous tentons de prendre un taxi pour rejoindre les bus qui nous amĂšneront Ă  Zongdian, un village TibĂ©tain qui est accessible sans autorisation car du bon cotĂ© de la frontiĂšre. Mais faces aux tarifs, nous devons nous rendre Ă  l’Ă©vidence : nous n’avons plus assez d’argent pour y aller ou mĂȘme rentrer chez nous. Par chance nous tombons sur un couple belges Flamants dans une guesthouse Ă  cotĂ©, ils nous changent un billet de 20 euros en 200 Yuans… ouff on peut continuer. Merci !! Ils n’avaient pas prĂ©vu de visiter le Chine, ils auraient du passer 3 semaines au Tibet, mais avec les Ă©meutes et surtout la grande rĂ©pression du gouvernement Chinois tous les touristes ont Ă©tĂ© Ă©vacuĂ©s.

Voiture

AprĂšs avoir attendu sans fin un bus qui n’arrivait pas, nous finissons par arrĂȘter un couple en minivan. Ils acceptent de nous accompagner lĂ  bas contre 60 yuans (6euros). Le trajet dure 2h et leur minivan est vraiment poussif dans la montĂ© quasi continuelle. Le froid extĂ©rieur commence Ă  m’inquiĂ©ter car depuis le dĂ©but mon pull m’avait suffit.

Zongdian

Quand nous arrivons Ă  Zongdian, il y a beaucoup de monde qui danse sur la place centrale, on les comprend Ă©tant donnĂ© le froid !! apparemment tous les soirs il y a cette danse oĂč les touristes autant que les locaux de rĂ©galent.

Moi j’ai achetĂ© une veste et des gants des mon arrivĂ©e ! 200 yuans la veste (20€), 10 yuans les gants (1€).

Mandala

Nous ne sommes pas Ă©quipĂ©s pour les photos de nuit, mais c’est bien domage car la vue est vraiment incroyable : les temples tibĂ©tains n’ont rien Ă  voir avec les temples chinois, vietnamien ou Thailandais, je n’ai jamais rien vu qui me coupe le souffle ainsi. Demain nous reviendrons prendre des photos de jour avant d’aller visiter un monastĂšre Ă  4km de lĂ .

Nous trouvons une guesthouse qui se vente d’ĂȘtre la meilleure, mais lĂ  encore le chauffage ne concerne que les lits et le propriĂ©taire nous impose de rentrer avant 22h car il ferme tout Ă  cause des rĂ©centes Ă©meutes tibĂ©taines.

Chine J+6 Zongdian: Tibet 1 – 0 reste du monde

Veste

Me voilĂ  prĂȘt Ă  visiter ce village tibĂ©tain ! et d’aprĂšs ce qu’on me dit Ă  rentrer Ă  paris, car lĂ  bas aussi il neige. J’ai du mal Ă  croire qu’il y a une semaine j’Ă©tais sur une plage dĂ©serte de l’Ăźle de Cham au Vietnam, le visage brulĂ© par un Ă©norme coup de soleil 🙂

Place

En nous dirigeant vers le temple qui nous a tant Ă©bloui en pleine nuit, nous passons dans les rues qui sont trĂšs accueillantes malgrĂ© le grand froid. D’ailleurs aucun magasin ne ferme, ils sont grands ouverts ! La place grouille de femmes proposant des choses bien agrĂ©ables pour un petit dĂ©jeuner tout chaud.

Zongdian

Nous nous sommes encore levĂ©s bien tĂŽt, car beaucoup de rue n’ont pas encore ouvert leurs commerces. Dire que ce village Ă©tait dĂ©labrĂ© il y a encore quelques annĂ©es. C’est un magnifique plan de rĂ©novation qui a sacrĂ©ment bien rĂ©ussi.

Zongdian

Temple

Nous retournons au temple que l’Ă©clairage de nuit rendait si magnifique.

Temple

Et comme partout en Asie, semble-t-il, il grouille d’activitĂ© malgrĂ© le grand escalier qui y mĂšne.

Mandala

Direction le mandala pour qu’une fois de plus le bonheur me choisisse comme victime

Mandala

Aller, ce n’est pas les croix gammĂ©es qui vont nous empĂȘcher de le faire tourner 3 fois !!!

Bus

Nous prennons le bus pour visiter un monastĂšre Ă  4km. Et lĂ  je me dis que l’insĂ©curitĂ© des chauffeur français les surprendraient…

MonastĂšre

Les photos ne rendent vraiment pas la spendeur de l’endroit. C’est le monastĂšre Songzanlin, entourĂ© par un grand mur, avec de nombreuses maisons et petits temples abritant prĂšs de 600 moines. Au sommet domine un immense bĂątiment trĂšs brillant. Je ne met pas plus de photo parce que malheureusement elles ne rendent pas justice.

Yak

Qui a garé son yak ici ?

Peinture

Moines

Nous sommes complĂštement conquis par l’endroit. Bien que nous ne puissions prendre de photos Ă  l’intĂ©rieur il est Ă©vident que c’est un lieu d’apprentissage pour les moines. Nous nous sommes fait mettre Ă  la porte de la bibliothĂšque que nous avons tentĂ© de visiter 🙂

Repas

Le froid, la neige, l’altitude, peu importe l’excuse nous dĂ©vorons les brochettes de cette charmantes tibĂ©taine. LĂ  au moins je suis sĂ»r que Patrick (et mĂȘme Julien !) n’aurait pas regrettĂ© leur cuisine europĂ©enne ou grecque…

Bouddha

Avant de partir nous ne pouvons nous empĂȘcher de remarquer que de nombreuses reprĂ©sentations dans le monastĂšre semblent assez guerriĂšres. MĂȘme leur plus important bouddha tient une Ă©pĂ©e. Il faudra que je potasse un peu pour voir s’il y a une autre signification car la non violence est quand mĂȘme censĂ©e ĂȘtre leur crĂ©deau.

Aller, un petit bus de 4h pour rentrer Ă  Lijiang, oĂč nous pouvons rĂ©cupĂ©rer un bus couchette pour rentrer Ă  Kunming. Ville prĂ©fecture du Yunnan Chinois oĂč je vais passer 2 jours Ă  me reposer avant de rentrer Ă  Paris.

KFC

Comme nous avons trĂšs peu de temps (Seb aime toujours autant cette ville et a Ă©tĂ© dans les rues Ă©loignĂ©es pour en admirer la beautĂ© sans touriste) nous dĂ©cidons de manger en territoire connu, c’est au KFC que nous entrons… Ah ben pas si connu que ça finalement ! tout est en Chinois et nous tentons de commander en montrant du doigts les images…

Aller, un bon petit bus de 9h nous ramĂšnera Ă  Kunming, et comme d’habitude nous hĂ©ritons des couchettes du fond oĂč 5 personnes se partagent la place de 4. Que vois-je ? un magnifique jeune homme ?? ah non ratĂ©, c’est sa copine qui sera Ă  cotĂ© de moi… ma premiĂšre nuit avec la jambe d’une femme sur moi… allons savoir si c’est ça ou la route toujours aussi mauvaise, mais le sommeil sera fractionnĂ©… entre la randonnĂ©e magnifique au milieu de montagne de 5000m et les magnifiques temples tibĂ©tains, de toute façon je rĂȘve Ă©veillĂ©

Chine J+7 Kunming, grande ville moderne

Kunming

Etant arrivés à 6h du matin à Kunming, la guesthouse que nous avons choisi ne peut pas encore nous recevoir. Elle garde nos sacs et nous partons en excursion.

Kunming

Si ce n’Ă©tait pas Ă©crit en chinois partout nous penserions ĂȘtre dans n’importe quelle ville occidentale, heureusement certains monuments nous rappellent parfois Ă  l’ordre.

kunming

Je trouve que j’ai bien choisi pour passer les 2 derniĂšres journĂ©es en toute quiĂ©tude. C’est une ville extrĂȘmement dynamique tout en restant agrĂ©able.

Kunming
Il y a quand mĂȘme des dĂ©tails rappelant que nous n’avons pas la mĂȘme culture et qu’il faut rester sur ses gardes 🙂 mais aprĂšs tant de pĂ©riples cela fait tant de bien. J’ai l’impression d’ĂȘtre en Asie depuis 2 mois tellement nous avons fait de choses, et ça ne fait que 2 semaines.

Gym

Nous nous dirigeons vers un grand parc connu pour ĂȘtre un lieu d’exercices tous les matin.

Gym

En chemin nous constatons que déjà un peu partout dans la ville des personnes pratiquant des exercices de Taishi.

Gym

Mais dans le parc il y a aussi des danseurs avec des Ă©ventails.

Gym

et des danseurs tout court 🙂 mais toujours sur des musiques traditionnelles trùs sympatiques.

Gym

Partout Ă©galement on trouve des joueurs de badminton. DĂ©cidĂ©ment de jour en jour j’aime toujours plus la Chine.

Masseurs

Pendant notre balade nous tombons par hasard sur les masseurs aveugles qui sont célÚbres dans cette ville.

Cathedrale

Une cathĂ©drale – bien moins belle que celle de Dali – nous montre le tord des personnes qui me disaient que les catholiques devaient se cacher en Chine. Beaucoup de gens en sortent, c’est normal on est dimanche. Nous n’avons pas pris de photo Ă  l’intĂ©rieur, mais les vitraux sont trĂšs beaux, d’un bleu bien agrĂ©able avec des croix dessus de couleur marron/rouge.

Animaux

Nous dĂ©couvrons aussi un marchĂ© d’animaux. C’est vraiment trĂšs beau, mais je suis trĂšs inquiet de voir qu’ils ne vendent que des bĂ©bĂ©s (ici des bĂ©bĂ©s lapins, mais on trouve toutes les variĂ©tĂ©s d’oiseaux semble-t-il, des hamsters, etc). Je me dis qu’ils doivent laisser des naissances nombreuses avoir lieu et doivent forcĂ©ment se dĂ©barrasser des invendus…

Animaux

J’essaie d’oublier cette pensĂ©e horrible et lĂ  mes yeux se remplissent de toutes les merveilles de la nature.

Cages

Il ne faudrait pas non plus que vous croyez que Kunming est parfaite. Il semble qu’ici les immeubles les moins cher ressemblent Ă©normĂ©ment Ă  des cages Ă  humain…

A part cela, je commence mes achats de vĂȘtement, car je nage vraimant dans mon jeans qui semble avoir appartenu Ă  casimir tellement il est large, mes tshirts pareil, on dirait que j’ai achetĂ© des sacs et que je les ai percĂ© ! mais comment 10Kg perdus peuvent dĂ©jĂ  donner tant d’effet (il m’en reste encore 5 Ă  10 Ă  perdre) ? c’est la grande joie, je vais dans des magasins discount, puis chez Adidas car mes vĂȘtements de sport me font honte par leur vieillesse. Et lĂ  MIRACLE ! j’achĂšte mĂȘme un tshirt taille S 🙂 j’ai pas pris de photo avec ces vĂȘtements. Mais j’en ai pris pour les vĂȘtements que j’achĂšterai le jour suivant.

Mac Do

Aller juste pour ĂȘtre sur on va voir chez Mac Do si lĂ  non plus y’a pas de sous-titre… Y’en a pas mais en nous voyant arriver, ils nous donnent une carte en anglais… ça fait bizarre d’avoir un menu chez Mac Do. Voila, tout ça pour commander un coca cola pour Seb… on y serait arriver sans le menu 🙂

AprĂšs ça j’ai passĂ© l’aprĂšs midi Ă  rĂ©diger les 5 premiers jours en Chine, car avec toutes nos activitĂ©s en pleine nature, internet Ă©tait restĂ© loin.

Chine J+8 Kunming, pretty (wo)man

Routard

Mission : changement de look…. j’en suis au 3e cran de ma ceinture que je ne pouvais mĂȘme pas fermer au premier cran le mois dernier….

essaiessai

Ca ne se voit pas avec le flash, mais il semble que Calvin Klein ne fasse des tshirt que pour moi 🙂 ils sont coupĂ©s pour ĂȘtre juste un peu moulant et SĂ©bastien est restĂ© bouche ouverte de la surprise. Il a essayĂ© du coup Ă  son tour mais ça ne fait pas pareil quand on a pas mes Ă©paules… j’ai pris ce Jeans et aussi un 2e qui Ă©tait encore mieux, mais j’ai pas osĂ© reprendre une photo car les vendeuses souriaient dĂ©jĂ  beaucoup avec la premiĂšre sĂ©rie (j’ai pris 4 t-shirts diffĂ©rents et 2 Jeans).

Livres

J’en profite pour prendre 3 livres, mĂȘme s’ils ne sont pas donnĂ©s (100 yuans en moyenne) il est assez rare que des livres en anglais me motivent, je n’allais pas passer Ă  cotĂ© !

The time traveller’s wife : un homme qui n’arrĂȘte de pas de voyager dans le temps malgrĂ© lui (un maladie comme une autre 🙂 ) et donc on dĂ©couvre comment il gĂšre sa vie amoureuse car sa femme elle ne voyage pas.

The final solution: un gamin qui sort des camps de concentration arrive chez un trĂšs vieux monsieur, anciennement connu pour ses donts de dĂ©tective. Ce gamin est prostrĂ© dĂšs qu’il perd son meilleur ami. Le vieux monsieur se fait un devoir de les rĂ©unir malgrĂ© sa santĂ©

Starbook: c’est l’histoire d’un prince et d’une servante dans un monde fantastique, Ă  un certain degrĂ©s cela semble juste des aventures, Ă  un autre degrĂ©s il est Ă©crit que c’est des remarque philosophiques Ă  prendre en compte dans la vie rĂ©elle… Ă  vĂ©rifier, j’Ă©cris ça de mĂ©moire car il est dĂ©jĂ  au fond du sac

Temple

… et oui, on allait pas laisser le dernier jour en Chine se dĂ©rouler sans voir un temple. LĂ  encore la place est si agrĂ©able que ne nombreuses personnes y trainent et jouent au Jong.

Souvenirs

En faisant mon sac je tente de prendre une photo de tous les souvenirs, mais c’est pas Ă©vident. Le carton Ă  droite c’est un jeu d’Ă©chec du vietnam. Il manque le pendentif en Jade pour la fille de ma cousine, qui s’appelle Jade, les nombreuses peluches des JO de Pekin et quelques marque-pages, plus certaines choses dont je me souviendrais en tombant dessus Ă  Paris.

Repas

A midi on a mangĂ© Japonais 🙂 Seb n’avait jamais gouter, et Ă  Paris c’est ma nourriture prĂ©fĂ©rĂ©e. Les restaurants Chinois de Chine vont vraiment me manquer une fois parti, on peut manger Ă  tous les prix et c’est toujours bon.

Repas

D’ailleurs le soir on tente le plus Ă©conomique : prendre dans des gargotes sur le trottoir.

Repas

Pour moi ça sera soupe au nouille Ă  grand renfort de mimes Ă  la cuisiniĂšre pour qu’elle ne mette rien de trop Ă©picĂ© dedans

Repas

Pour Seb ça sera brochettes en masse. On paira environ 20 yuans pour tout ça, moins de 2 euros pour 2.

Snif, c’est le dernier jour, je rentre pour Ă©crire les billets de ces 2 derniers jours Ă  Kunming et au dodo ! debout 6h pour prendre l’avion qui m’amĂšnera Ă  Paris via Beijing.

Seb m’a offert un superbe petit Panda en peluche !

Chine ou la désinformation

Avion

De retour dans l’avion, un journal nous est proposĂ©: Le China Daily.
China DailyChina Daily

Je n’avais jamais encore aussi clairement lu un journal orientĂ© propagande gouvernementale. Notre Sarcozy a l’air fin Ă  cotĂ© !

J’y lis l’avis d’Experts du Tibet, qui forcĂ©ment seraient nĂ© au Tibet avant que la chine ne les “libĂšre” et qui constatent indĂ©niablement toutes les amĂ©liorations que cette “libĂ©ration” a apportĂ©es. Ces mĂȘmes experts expliquent comme le Dalai Lama est responsable des troubles de ces derniĂšres semaines.

En suite on lit les tĂ©moignage des Ă©lĂšves tibĂ©tains qui – grĂące Ă  la Chine – suivent des Ă©tudes Ă  l’Ă©cole TibĂ©taine de PĂ©kin. Ces Ă©lĂšves racontent comme ils ont eu leurs parents au tĂ©lĂ©phone et qu’ils disaient combien la situation Ă©tait grave mais qu’ils avaient confiance, que les autoritĂ©s chinoises allaient tout arranger.

Bien sĂ»r on n’y parle pas des morts tibĂ©tains….

Voisin

Heureusement avec mon voisin de vol nous avons vĂ©cu suffisamment d’aventures pour nous occuper des heures entiĂšres en discution… 10h sont passĂ©es sans effort entre Pekin et Paris… mais foutue derniĂšre heure qui est toujours la plus dure 🙂