débuts prometteurs photos

A l’arrivé à Shanghai, (enfin !) la douane m’informe que je ne peux pas passer, je ne ressemble pas assez à la photo de mon passeport 🙂 heureusement pour un plus gradé je suis bien la personne de la photo… il s’en est fallu de peu…


P1000088.JPG

L’aéroport de Shanghai est désert quand Laurent vient enfin me chercher à …. 2h30 du matin… ma carte bancaire bloquée et la 2e carte si bien cachée dans mon sac que je ne la trouvais pas… un chinois m’a permis d’appeler contre un billet d’un dollar américain que j’avais sur moi…

P1000092.JPG

Donc voici la vue du balcon de Laurent une fois que je lui ai gentillement rappelé que c’était le 2 juillet que j’arrivais et non pas le 3 🙂

P1000100.JPG


P1000102.JPG

Nous visitons les petits amas de vieilles habitations qui ne vont pas tarder à finir comme les autres… remplacées par des constructions d’immenses building, parfois détruits aussi tôt pour participer à l’augmentation artificielle du taux de croissance (oui oui, ils construisent et détruisent des immeubles juste pour gonfler les chiffres de la croissance ! sacrés chinois).

En tous les cas, l’hygiène semble vraiment déplorable dans ces lieux, ce n’est peut-être donc pas si mauvais.

P1000111.JPG

En rentrant chez Laurent il m’explique que dans la région le 3e étage n’existe pas, car cela porte malheur 🙂

GPS Panasonic en Chine

C’est tout fier de la fonction GPS de mon Appareil Photo Numérique Panasonic TZ10 que j’arrive en chine et tente d’en faire la démonstration à mes amis.

En théorie (et ça fonctionnait) on ne voit aucune différence tant qu’on est pas sur son ordinateur, mais une fois qu’on a récupéré les photos, on peut voir dans les propriétés du fichier (exif) la longitude et la latitude, ainsi que le nom en clair de la ville où l’on se trouve. Ca fonctionne parfaitement avec Picasa ou iPhoto par exemple qui nous montrent avec un belle punaise sur google maps où a été prise la photo.

Mais voilà, la Chine etant la Chine, la fonction est désactivée dans ce seul et unique pays comme un astérisque le précise en tout petit dans le site de samsung.

“The GPS function is not available in China”.

“La fonction GPS n’est pas disponible en chine”.

Il faut dire que j’ai mis beaucoup de temps à comprendre car il n’y a pas la place sur l’appareil pour écrire “en chine”…. je l’ai trouvé dans les fonctions avancées.

Debuts prometteurs

Apres avoir oublié d’imprimer mon billet de train (vive l’ipad qui m’a permis de le prendre tout de meme) apres avoir bloqué ma master card en achetant un café a Dubai (heureusement que j’ai 2 carte en gaston lagaffe qui s’assume), apres que Laurent m’ait oublié à l’aeroport de shanghai… Me voila arrivé 🙂

décollage dans 3, 2, 1….

Aurevoir Tonton Christian

Voilà, demain je décolle pour Shanghai, début une vadrouille globe trotteresque.

J’espérais passer un peu de temps en famille mais les évènements étaient contre l’idée.

L’impressionnant malaise de ma mère – sous mes yeux médusés – m’aura confirmé, s’il était encore nécessaire, qu’on peut disparaitre du grand jeu de la vie en 30 secondes sans antécédent annonceurs.

Je compte bien partir en quête de la meilleure façon de jouer ce jeu.

Après 10 ans à Paris, je sais ce que je ne veux pas : metro/boulot/dodo, passer à côté des amis et de la famille à cause de tous les « on doit »… il est vrai que ma vie était remplie d’obligations sans vraiment savoir à qui profitait toute mon application à m’y soumettre.

Un voyage par an ne me suffisait plus, j’ai profité de la vente de mon appartement pour vendre, donner ou jeter tout ce qu’il contenait. Ma nouvelle maison devait contenir dans mon sac à dos.

Alors voilà, tout est parti de 4 invitations simultanées à rejoindre des amis vivant en Chine, Argentine, Australie et USA. Sans oublier les invitations permanentes chez mes amis d’autres pays. J’ai décidé de toutes les accepter. Le but n’étant pas un tour du monde pour collectionner les pays, mais plutôt de profiter de la liberté temporaire que je m’offre.

Donc cette vadrouille internationale durera entre 6 mois et une vie… voir au-delà. Le schéma générale est vague et libre, il est sujet aux différents petits jobs (informatiques ou autre).

Dans un premier temps je passe 1 mois en Chine, puis dans l’ordre j’ai tout de même une idée générale des premiers mois. Je me rendrai en Thailande, Australie, Nouvelle Zélande puis Argentine. En ajoutant par ci par là des étapes intermédiaires (je pense à Bali ou la Nouvelle Calédonie).

J’espère remonter l’Amérique latine le plus lentement possible pour savourer ses pays.

Je tiens à vous tous, et j’espère que cette liberté me permettra de passer du temps avec chacun d’entre vous sans avoir une pendule sonnant les secondes me restant avant mon retour aux « obligations » de la vie que je m’étais choisie.

A bientôt !

Partage d’écran activé via le Terminal

Nous souhaitons activer le contrôle d’écran à distance sur un Mac OS X grace à la ligne de commande

sur Leopard :
$ echo -n enabled > /Library/Preferences/com.apple.ScreenSharing.launchd

sur Snow Leopard Mac OS 10.6 :
$ echo -n enabled > /private/etc/ScreenSharing.launchd

sur Lion Mac OS 10.7 :
$ sudo /bin/launchctl load -w /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.screensharing.plist

Pour le désactiver :

sur Leopard
$ rm /Library/Preferences/com.apple.ScreenSharing.launchd

sur Snow Leopard 10.6 :
$ rm /private/etc/ScreenSharing.launchd

sur Lion 10.7 :
$ sudo /bin/launchctl unload -w /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.screensharing.plist

exporter iPhoto dans des dossiers

iPhoto est bien sympa mais il a des limites, à commencer par le fait qu’il n’exporte pas dans des dossiers. Si on utilise les outils d’exportation on se retrouve avec toutes les photos dans un seul dossier !

grace aux commentaires sur cette page j’ai utilisé le script python suivant qui a fonctionné sur ma configuration :

  • Mac OS 10.6.3 (Snow Leopard), avec le python intégré
  • iPhoto 8.1.2

Je l’ai enregistré dans un fichier nommé “export-iphoto.py” dans le dossier “documents” de l’utilisateur “chris”, puis en lançant le terminal pour l’executer (en réalité je crois qu’on peut se contenter de double cliquer dessus, mais j’aime bien le mode ligne de commande 🙂 ) :

cd /Users/chris/Documents
python export-iphoto.py

Voici le contenu du fichier export-iphoto où il faut bien prendre soint de changer ces 2 lignes
albumDataXml="/Users/YOURUSERNAME/Pictures/iPhoto Library/AlbumData.xml"
targetDir="/Volumes/share/pictures"

export-iphoto.py :

from xml.dom.minidom import parse, parseString, Node
import os, time, stat, shutil, sys

def findChildElementsByName(parent, name):
result = []
for child in parent.childNodes:
if child.nodeName == name:
result.append(child)
return result

def getElementText(element):
if element is None: return None
if len(element.childNodes) == 0: return None
else: return element.childNodes[0].nodeValue

def getValueElementForKey(parent, keyName):
for key in findChildElementsByName(parent, "key"):
if getElementText(key) == keyName:
sib = key.nextSibling
while(sib is not None and sib.nodeType != Node.ELEMENT_NODE):
sib = sib.nextSibling
return sib

albumDataXml="/Users/chris/Pictures/iPhoto Library/AlbumData.xml"
targetDir="/Volumes/FAT/pictures"
copyImg=True #set to false to run with out copying files or creating directories

print "Parsing AlbumData.xml"
albumDataDom = parse(albumDataXml)
topElement = albumDataDom.documentElement
topMostDict = topElement.getElementsByTagName('dict')[0]
listOfRollsArray = getValueElementForKey(topMostDict, "List of Rolls")
masterImageListDict = getValueElementForKey(topMostDict, "Master Image List")

#walk through all the rolls (events)
for rollDict in findChildElementsByName(listOfRollsArray, 'dict'):
rollName = getElementText(getValueElementForKey(rollDict, "RollName"))
print "\n\nProcessing Roll: %s" % (rollName)

#walk through all the images in this roll/event
imageIdArray = getValueElementForKey(rollDict, "KeyList")
for imageIdElement in findChildElementsByName(imageIdArray, 'string'):
imageId = getElementText(imageIdElement)
imageDict = getValueElementForKey(masterImageListDict, imageId)
modifiedFilePath = getElementText(getValueElementForKey(imageDict, "ImagePath"))
originalFilePath = getElementText(getValueElementForKey(imageDict, "OriginalPath"))

sourceImageFilePath = modifiedFilePath

modifiedStat = os.stat(sourceImageFilePath)
basename = os.path.basename(sourceImageFilePath)
year = str(time.gmtime(modifiedStat[stat.ST_CTIME])[0])
targetFileDir = targetDir + "/" + year + "/" + rollName

if not os.path.exists(targetFileDir):
print "Directory did not exist - Creating: %s" % targetFileDir
if copyImg:
os.makedirs(targetFileDir)

targetFilePath = targetFileDir + "/" + basename
iPhotoFileIsNewer = False

if os.path.exists(targetFilePath):
targetStat = os.stat(targetFilePath)

#print "modified: %d %d" % (modifiedStat[stat.ST_MTIME], modifiedStat[stat.ST_SIZE])
#print "target : %d %d" % (targetStat[stat.ST_MTIME], targetStat[stat.ST_SIZE])

#why oh why is modified time not getting copied over exactly the same?
if abs(targetStat[stat.ST_MTIME] - modifiedStat[stat.ST_MTIME]) > 10 or targetStat[stat.ST_SIZE] != modifiedStat[stat.ST_SIZE]:
iPhotoFileIsNewer = True
else:
iPhotoFileIsNewer = True

if iPhotoFileIsNewer:
msg = "copy from:%s to:%s" % (sourceImageFilePath, targetFilePath)
if copyImg:
print msg
shutil.copy2(sourceImageFilePath, targetFilePath)
else:
print "test - %s" % (msg)
else:
sys.stdout.write(".")
sys.stdout.flush()

albumDataDom.unlink()

Mac OS 10.5 & 10.6 : accent manquant dans Helvetica et Helvetica Neue

Sur Leopard et Snow Leopard, les polices systèmes sont restaurées dès qu’on essai de les supprimer.

Ainsi il est sacrément embattant de remplacer les polices Helvetica et Helvetica Neue qui ont pourtant le défaut majeur de ne pas intégrer les accents Français lorsqu’on exporte au format PDF à partir d’Adobe InDesigne, Photoshop, Illustrator…

J’ai trouvé sur la doc fournie par Extensis Universal Type Client (version réseau de Suitecase) une procédure permettant de les supprimer afin de pouvoir enfin les gérer via notre logiciel de gestion des polices :

  1. Ouvrir une session où l’utilisateur est Administrateur sur le Mac concerné
  2. Ouvrir le livre des polices
  3. Choisir “Livre des polices” > “Préférences
  4. Désactiver “M’avertir si les polices système changent
  5. Copier le dossier suivant vers un endroit où il sera en sécurité :
    /System/Bibliothèque/Frameworks/ApplicationServices.framework/Versions/A/Frameworks/ATS.Framework/Versions/A/Resources/ProtectedFonts
    note : ne jamais supprimer votre copie de sauvegarde du dossier “ProtectedFonts“, pour le cas où vous auriez besoin de ces polices dans le futur
  6. Ouvrir le dossier ProtectedFonts original et y supprimer Helvetica et HelveticaNeue
  7. Entrer un login administrateur lorsqu’il le demande
  8. Ouvrir /System/Bibliothèque/Fonts et y supprimer Helvetica et HelveticaNeue
  9. Ouvrir votre gestionnaire de police (Extensis dans notre cas) et activer EN PERMANENCE vos versions d’Helvetica et Helvetica Neue
  10. Redémarrer votre ordinateur

extensis_helvetica

Explications : le contenu du dossier ProtectedFonts de Leopard et Snow Leopard assure que les polices qui s’y trouvent ne soient jamais supprimé du dossier /System/Library/Fonts . En effet il les restaure aussi vite qu’on essai de les supprimer. Ayant rencontré plusieurs Mac inutilisable après l’effacement de polices du système avant la version 10.5, je suis très content qu’une telle sécurité empêche les graphistes de faire du ménage eux-même.

Malheureusement, il vaudra tout de même qu’une police Helvetica et Helvetica Neue soit toujours disponible (grâce au gestionnaire de police utilisé), sinon le fonctionnement du système n’est pas assuré

Chris, leaving soon…

I don’t understand why I should work so hard in Paris and wait some holidays to travel… Money seems to be spent as soon as you earn some, or maybe it’s Paris ? after so many visited countries, I’m sure life can be nicer than that. France is nice, french can sometime be nice too 😉 but it’s nothing compare to what I saw elsewhere. I just take a veeeery loooong time to check if I’m right on this point.

Bolivie Nov2009

I’ve just sold my appartment, and given my resignation. I’m selling everything, even my faithful motorbike.

On July the first, the newly-free Chris will take a fly to visit as much friends around the world as he can. I don’t plan to come back to France, neither did I plan to never come back. Everything is possible from now.

Starting with Laurent and Xiaoia in China, then Marco in Australia, Céline in Argentina, Nathalie & Yann in USA,  Hanne in Norway, Jukka in Finland, George in London, Jucy in Thailand…  and I’ll take time… won’t have to hurry. I won’t have an appointment or a boss waiting for me.

FREEDOM !! I hope to visit or to live parts of Life in a lot of places, meeting people and discovering landscapes, practicing sports here and there, learning languages…  This blog will soon have a lot of articles again

en route !

Mac OS X : comment ajouter manuellement une imprimante Windows partagée

Ajouter une imprimante Windows sur Mac est très simple quand on peut parcourir les workgroup. Mais lorsque le listage ne fonctionne pas pour quelque raison que ce soit… on est bien embêtée !

Il existe en fait un bouton “Options avancée…” que l’on peut ajouter dans la barre de menu qui permet d’accomplir un ajout manuel. Tout est très bien expliqué sur le site du support d’apple

Mac OS X v10.5 ou ultérieur

  1. Choisissez Préférences Système à partir du menu Apple.
  2. Choisissez Imprimante & Fax à partir du menu Présentation.
  3. Cliquez sur le bouton + pour ajouter une imprimante.
  4. Appuyez sur la touche Contrôle tout en cliquant sur l’icône « Par défaut » (ou toute autre icône de la barre d’outils), puis choisissez Personnaliser la barre d’outils à partir du menu contextuel qui apparaît.
  5. Faites glisser l’icône Options avancées (l’engrenage) dans la barre d’outils.
  6. Cliquez sur Terminé.
  7. Cliquez sur l’icône Options avancées, ajoutée à la barre d’outils.
  8. Choisissez Windows dans le menu contextuel Type.
  9. Dans le champ URL, saisissez l’adresse de l’imprimante suivant l’un des formats ci-dessous :smb://groupe_de_travail/serveur/nom_de_partage
    smb://serveur/nom_de_partage/

printer

printer2

Copier un profile utilisateur sous Windows 7

Vous aviez l’habitude de créer des profils par défaut sur Windows ? vous allez voir une mauvaise surprise sur Windows Seven : le bouton “Copier dans…” est grisé !

J’ai trouvé comment le réactiver grâce à cette page : http://www.yamprod.net/index.php?post/2009/11/09/Copier-un-profil-utilisateur-sous-Windows-7

 Il existe un petit utilitaire nommé “Windows Enabler” qui va vous permettre d’activer le bouton  “Copier dans…”

 le fichier d’install windows_enabler copié sur mon blog

Note Octobre 2011: ce petit programme ne semble pas fonctionner aujourd’hui sur un Windows 7 Familial avec toutes les mises à jour

Chris' blog